Logo AllergoDiet composé d'une assiette et entouré de couverts avec symbole d'un poisson, épi de blé, cacahuète, amande, lait et noix

Allergie alimentaire (AA) et restauration collective : comment améliorer l'accueil des élèves ?

Revue Française d'Allergologie24 February 2017...J. -M. RameA. DocE. Lalaurie
Résumé

L’accueil des enfants allergie alimentaire (AA) en restauration collective rentre pleinement dans le champ du Projet d’accueil individualisé (PAI). Si les personnels de l’éducation nationale peuvent bénéficier d’un encadrement médical, les personnels de restauration qui servent et parfois confectionnent les repas, dépendent de collectivités locales et ne sont donc que très rarement formés aux bonnes pratiques de l’accueil des enfants AA. Le Réseau d’allergologie de Franche-comTé (RAFT) a élaboré et proposé une formation à ces personnels. Cet article présente sa méthodologie, les outils développés et son évaluation. À ce jour, 23 sessions de formations ont été réalisées dans la région, permettant de former 439 personnels, de la petite enfance au lycée. Le questionnaire d’évaluation qui comprenait 11 questions avec la possibilité de remarques spontanées, a été adressé à 127 des personnels de collèges formés. Soixante et un questionnaires (48 %) ont été renseignés. Les personnels ayant répondu au questionnaire affirmaient majoritairement avoir acquis de nouvelles connaissances en particulier sur l’étiquetage des allergènes. Ils maîtrisaient mieux les procédures à mettre en œuvre préconisées dans le PAI. Ils se sentaient mieux armés pour accueillir un enfant AA. Ils avaient une meilleure connaissance des différents intervenants et pourraient suite à cette formation accueillir davantage d’enfants AA sans panier repas. L’élaboration d’une formation qui fut évolutive, en pleine concertation avec tous les acteurs concernés et s’inscrivant dans un cadre institutionnel, a contribué à son succès. De nouvelles sessions de formation sont programmées, toujours assurées par le personnel du RAFT. Un partenariat devrait permettre d’étendre prochainement cette action à toute la Bourgogne-Franche-Comté. Nous souhaitons que cette expérience acquise puisse être reprise dans d’autres régions.

Bilan de l’expérience menée en Franche-Comté