Logo AllergoDiet composé d'une assiette et entouré de couverts avec symbole d'un poisson, épi de blé, cacahuète, amande, lait et noix

Fiches d’équivalences en allergènes les plus courants dans la pratique des immunothérapies orales ou inductions de tolérance orale (ITO)

Allergodiet met à disposition des fiches d’équivalences sur les allergènes les plus courants dans la pratique des ITO. Ces fiches sont réactualisées régulièrement (la date de révision est précisée sur la fiche).

L’utilisation de ces fiches doit être supervisée médicalement.

Il est de la responsabilité du prescripteur de bien informer les patients sur l’absolue nécessité de vérifier systématiquement les étiquetages et leur correspondance avec la fiche. Allergodiet ne pourra être mis en cause si les compositions ont changé entre 2 révisions de la fiche par nos soins.

Allergodiet n’assure pas de suivi de patient et ne répondra pas aux éventuels questionnements des patients sous ITO qui devront adresser leurs demandes au médecin prescripteur de l’ITO.

Voici une explication des calculs des équivalences imagée d’exemples à télécharger ici.

Photo de biscuits sur lequel est inscrit 1 + 1 = 2

A quoi servent les équivalences alimentaires ?

En allergologie, l’allergologue et le diététicien nutritionniste spécialisé en allergie alimentaire ont régulièrement recours à des calculs d’équivalence d’allergène présent dans une denrée, qu’elle soit faite maison ou manufacturée.

Ces calculs sont utilisés pour déterminer :

  • Soit la dose d’allergène à laquelle l’enfant a été exposée lors d’une réaction allergique. En cas de réaction clinique modérée, cela peut être assimilé à une détermination de seuil réactogène au même titre que celle déterminée par un TPO (Test de Provocation par voie Orale) . A contrario, en l’absence de réaction clinique, cela confirme la tolérance de cette quantité d’allergène par l’enfant. Dans ces situations, il est important que la famille conserve l’emballage ou une photo du produit en question.
  • Soit les « équivalences » alimentaires pour la pratique des inductions de tolérances orales (ITO). Le but de l’ITO est de faire consommer quotidiennement à l’enfant une dose croissante et déterminée d’allergène selon un protocole bien défini et supervisé médicalement.