Logo AllergoDiet composé d'une assiette et entouré de couverts avec symbole d'un poisson, épi de blé, cacahuète, amande, lait et noix

Le règlement INCO peut permettre de réduire le risque de réactions allergiques alimentaires à l’école

Revue Française d'Allergologie24 February 2017... G. PouesselV. Grandjean-CecconC. Lapeyre-Santos
Résumé

Le règlement no 1169/2011 dit INCO actualise, simplifie, harmonise et clarifie l’étiquetage des denrées alimentaires commercialisées dans l’Union européenne. Il optimise l’affichage de la présence des 14 allergènes à déclaration obligatoire dans la liste des ingrédients des produits préemballés et la lisibilité de ces allergènes. Il rappelle aussi la nécessité de limiter les mentions volontaires « de précaution » des industriels en cas de risque de contamination fortuite par des allergènes majeurs. Désormais, l’obligation de mentionner les allergènes s’applique également aux produits non préemballés. Ainsi, tous les acteurs du domaine alimentaire et notamment en restauration scolaire sont concernés. Ces avancées peuvent permettre de faciliter la prise en charge des enfants avec une allergie alimentaire en milieu scolaire même s’il faut encore améliorer la lisibilité de l’étiquetage des allergènes et encadrer davantage le recours aux étiquetages de « précaution ». Les informations apportées par l’application de ce règlement doivent être intégrées aux programmes d’éducation thérapeutique du patient. Il reste primordial que les pouvoirs publiques soient vigilants sur l’application en vie réelle de ces dispositions et que le personnel de la restauration soit formé à la mise en œuvre de ce règlement.