Lupin

Soja

Pois

Lait

Mollusques

Photo de crustacés sur une salade

Qu'est-ce que c'est ?

Les mollusques sont des animaux invertébrés au corps mou possédant éventuellement une coquille pour se protéger.
L’allergie aux mollusques peut parfois concerner une espèce de mollusque en particulier. On distingue alors la classe :
• des bivalves (huîtres, moules, coques, palourdes, coquille Saint-Jacques, pétoncles, couteaux, …),
• des gastéropodes (escargot, ormeau, bulot, bigorneau, bernique, …)
• des céphalopodes (calmar, seiche, poulpe, …).
Pas d’éviction inutile ! Grâce à des tests, votre allergologue vous précisera les aliments à éviter et ceux que votre organisme
tolère. Dans le doute, une éviction de TOUS les mollusques peut être mise ne place, surtout dans le cadre de la restauration
collective.
Cette allergie n’est pas systématiquement associée à une allergie aux poissons, aux crustacés (crabe, crevette, …), aux algues ou
à l’iode. L’allergie à l’iode n’est pas à proprement parlé une allergie alimentaire. En revanche, il peut exister une allergie croisée
entre crustacés et mollusques due à un allergène commun (tropomyosine).

Poissons

Photo de différents poissons comestibles

Qu’est-ce que c’est ?

L’allergie au poisson de mer ou d’eau douce peut parfois concerner une espèce de poisson en particulier. On distingue alors :
• les salmonidés (poissons à chair rose-orangée comme truite, saumon, omble, ombre, corégone, …),
• les poissons à chair blanche (colin, cabillaud-morue, dorade, bar, loup, hoki, sole, …),
• les scombridés (poissons au corps allongé et irisé comme sardine, hareng, thon, maquereau, bonite…),
• les poissons cartilagineux (raie, roussette/saumonette, esturgeon, …).
Pas d’éviction inutile ! Grâce à des tests, votre allergologue vous précisera les aliments à éviter et ceux que votre organisme
tolère, comme par exemple le thon et le maquereau en boite dont l’allergène majeur (parvalbumines) est moins présent et/ou
hydrolysé. Dans le doute, une éviction de TOUS les poissons peut être mise en place, surtout dans le cadre de la restauration
collective.
Cette allergie n’est pas systématiquement associée à une allergie aux mollusques (moule, escargot, calamar,…), aux crustacés
(crabe, crevette, …), aux algues ou à l’iode. L’allergie à l’iode n’est pas à proprement parlé une allergie alimentaire.
Par ailleurs, il ne faut pas la confondre avec une intoxication à l’histamine, une allergie à l’anisakis (parasite des poissons de
mer) ou une infection à Ciguatera (toxine présente dans certains poissons tropicaux).

Crustacés

Qu’est-ce que c’est ?

Les crustacés sont des animaux à carapace vivant dans l’eau salée ou douce.
L’allergie aux crustacés concerne les crabes (y compris les tourteaux, étrilles, araignées de mer, ...), crevettes, gambas,
écrevisses, homards, langoustes et langoustines.
Elle n’est pas systématiquement associée à une allergie aux poissons, aux mollusques (moule, escargot, calamar,...), aux algues
ou à l’iode. L’allergie à l’iode n’est pas à proprement parlé une allergie alimentaire. En revanche, il peut exister une allergie
croisée entre crustacés et mollusques due à un allergène commun (tropomyosine).
De plus, concernant les insectes, en raison de la similitude de certaines de leurs protéines avec celles des crustacés, il est
conseillé de les exclure de votre alimentation.
Pas d’éviction inutile ! Grâce à des tests, votre allergologue vous précisera les aliments à éviter et ceux que votre organisme
tolère. Dans le doute, une éviction de TOUS les crustacés peut être mise ne place, surtout dans le cadre de la restauration
collective.

Sarrasin

Photo de crustacés sur une salade

Qu'est-ce que c'est ?

Les mollusques sont des animaux invertébrés au corps mou possédant éventuellement une coquille pour se protéger.
L’allergie aux mollusques peut parfois concerner une espèce de mollusque en particulier. On distingue alors la classe :
• des bivalves (huîtres, moules, coques, palourdes, coquille Saint-Jacques, pétoncles, couteaux, …),
• des gastéropodes (escargot, ormeau, bulot, bigorneau, bernique, …)
• des céphalopodes (calmar, seiche, poulpe, …).
Pas d’éviction inutile ! Grâce à des tests, votre allergologue vous précisera les aliments à éviter et ceux que votre organisme
tolère. Dans le doute, une éviction de TOUS les mollusques peut être mise ne place, surtout dans le cadre de la restauration
collective.
Cette allergie n’est pas systématiquement associée à une allergie aux poissons, aux crustacés (crabe, crevette, …), aux algues ou
à l’iode. L’allergie à l’iode n’est pas à proprement parlé une allergie alimentaire. En revanche, il peut exister une allergie croisée
entre crustacés et mollusques due à un allergène commun (tropomyosine).

Œuf

Pour éviter toute réaction allergique, il convient de mettre en place l'éviction des aliments ou de préparations contenant de l'oeuf. Ce document élaboré par ALLERGODIET, groupe de travail de la Société Française d'Allergologie, vous présente des conseils pour limiter les risques d'exposition accidentelle.

Noix et noix de pécan

Qu'est-ce que c'est ?

La noix et la noix de Pécan, font partie de la famille des fruits à coque, qui regroupe : la noisette, la noix, la noix de Pécan, la noix de Macadamia, la pistache, la noix de cajou, l’amande et la noix du Brésil. L’allergie à la noix et la noix de Pécan n’est pas associée systématiquement à une allergie aux autres fruits à coque. Pas d’éviction inutile ! Votre allergologue vous précisera les aliments à éviter.